Qu’est-ce qu’un arrêt cardiaque soudain ?

October 22, 2019


Beaucoup d’entre nous ont déjà entendu parler de l’arrêt cardiaque soudain (ACS), qui est considéré comme une urgence médicale. Mais que signifie en réalité subir un arrêt cardiaque ? Si la victime ne commence pas à recevoir le traitement quelques minutes après l’ACS, le résultat sera généralement la mort. Vu les conséquences, il est essentiel d’en apprendre davantage sur les causes, les signes et le traitement à délivrer lors d’un arrêt cardiaque soudain, non seulement pour les professionnels de la santé, mais aussi pour les particuliers.

Qu’est-ce qu’un arrêt cardiaque soudain ?

Un arrêt cardiaque soudain désigne un dysfonctionnement du système électrique du cœur qui provoque l’arrêt soudain du rythme cardiaque normal. Lorsque cela se produit, le sang ne dispose plus d’aucun moyen pour atteindre le cerveau et irriguer les autres organes vitaux. Si cela dure plus de quelques minutes, les organes seront privés d’oxygène et la personne décèdera.

Pourquoi cela arrive-t-il ?

Les dysfonctionnements du système électrique du cœur provoquent des arythmies, c’est-à-dire un rythme cardiaque irrégulier. Lors d’une arythmie, le cœur peut battre trop rapidement, trop lentement ou à un rythme irrégulier. Cependant, certaines arythmies peuvent entraîner l’arrêt du rythme cardiaque, ce qui entraîne un arrêt cardiaque soudain.

Causes et facteurs de risque

La majorité des arrêts cardiaques soudains sont causés par la fibrillation ventriculaire (FV), un type d’arythmie. Lors d’une FV, les ventricules du cœur ne se contractent pas correctement et tremblent très rapidement et de façon irrégulière. Le cœur n’est donc plus en mesure de pomper le sang dans tout le corps.

Un certain nombre de pathologies peuvent entraîner un arrêt cardiaque soudain, notamment :

  • Maladie coronarienne : cette maladie provoque l’apparition de plaques qui s’accumulent dans les artères coronaires. Cela peut entraîner une crise cardiaque qui peut ensuite déclencher un ACS.
  • Stress physique : une activité physique intense, des niveaux extrêmement faibles en potassium ou en magnésium, un grave manque en oxygène et des pertes sanguines importantes peuvent mener à un arrêt cardiaque soudain.
  • Changements structurels du cœur : une hypertrophie cardiaque due à l’hypertension artérielle, par exemple, peut provoquer un arrêt cardiaque soudain.
  • Maladies héréditaires : une prédisposition aux arythmies peut se manifester dans la famille, ce qui augmente le risque d’un arrêt cardiaque soudain.

Quelles sont les personnes les plus à risque ?

Bien que des arrêts cardiaques soudains puissent survenir chez n’importe qui, peu importe votre âge, votre régime alimentaire ou votre condition physique, il existe quelques facteurs qui peuvent augmenter leur probabilité. En plus de souffrir de l’une ou l’autre des pathologies ci-dessus, les facteurs de risque d’arrêt cardiaque soudain comprennent l’abus de drogues et d’alcool et des antécédents personnels d’arythmies.

Le risque d’arrêt cardiaque soudain augmente également avec l’âge, et il est plus fréquent chez les hommes. De plus, votre régime alimentaire et votre mode de vie pourraient augmenter votre risque de souffrir d’autres maladies comme les maladies coronariennes et les crises cardiaques, qui représentent des causes connues d’arrêt cardiaque soudain.

Symptômes et signes

Il n’existe souvent aucun signe précurseur indiquant qu’un ACS est sur le point de se produire. Cependant, certaines personnes peuvent ressentir une accélération des battements de leur cœur et des étourdissements avant de s’évanouir. Les symptômes d’un arrêt cardiaque soudain comprennent :

  • Perte de conscience
  • Absence de réaction
  • Manque de respiration, ou respiration irrégulière   

Si vous trouvez une personne dans cet état, un traitement immédiat est nécessaire.

Traitement

Si vous trouvez une personne victime d’un arrêt cardiaque soudain, appelez immédiatement le 112 et commencez la réanimation cardiopulmonaire (RCP). Elle aura aussi besoin d’une défibrillation immédiate pour augmenter ses chances de survie. Pour chaque minute qui passe sans défibrillation, la probabilité de survie d’une personne diminue de 10 %. En moyenne, les services d’urgence en France mettent 13 minutes et 13 secondes à arriver. Ainsi, avoir un défibrillateur à portée de main peut faire la différence entre la vie et la mort.

Un défibrillateur automatique externe (DAE) choquera le cœur du patient pour tenter de le ramener à un rythme normal. Il ne choque le cœur que s’il détecte une arythmie dangereuse, ce qui signifie que vous ne pouvez pas choquer accidentellement une personne dont l’état ne nécessite pas une défibrillation.

Si vous n’avez pas de défibrillateur à portée de main, poursuivez la RCP jusqu’à l’arrivée des services d’urgence. Une personne qui a été choquée par un défibrillateur suite à un arrêt cardiaque soudain aura tout de même besoin de soins prodigué par des professionnels de la santé, il est donc essentiel d’appeler les services d’urgence même si vous avez accès à un défibrillateur.

Prévention

Savoir comment prévenir les arrêts cardiaques soudains dépend si vous avez un profil présentant un risque élevé ou faible. Si vous avez survécu à un ACS, votre médecin peut vous suggérer de faire installer un défibrillateur cardioverteur implantable (DCI). Ce dispositif surveille votre rythme cardiaque et choquera votre cœur s’il détecte un rythme dangereux.

Si vous avez un profil présentant un risque élevé de souffrir d’un ACS, votre médecin peut vous prescrire des médicaments qui vous aideront à réduire vos risques de crise cardiaque, à diminuer votre tension artérielle et à prévenir les caillots sanguins. Si vous pensez présenter un risque élevé et que vous ne prenez actuellement aucun médicament, parlez-en à votre médecin.

Pour ceux qui n’ont aucun facteur de risque connu d’arrêt cardiaque soudain, un mode de vie sain peut réduire les risques d’un ACS. Cela nécessite :

  • Une alimentation saine
  • Des activités physiques régulières
  • Le maintien d’un poids normal
  • La gestion du stress
  • Ne pas fumer

Pour la plupart d’entre nous, un mode de vie sain constitue le meilleur moyen de réduire nos risques d’arrêt cardiaque soudain. Cependant, si la situation se présente, l’accès à un défibrillateur pourrait être essentiel à votre survie, à celle de vos collègues, de vos amis ou de vos élèves. 

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur l’installation d’un défibrillateur à la maison, à l’école, au travail ou dans votre collectivité, contactez-nous dès aujourd’hui.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *