Technologies et Arrêt Cardiaque Soudain


Chaque année, il y a plus de 30 000 arrêts cardiaques soudains dans les hôpitaux du Royaume-Uni, et moins d’une victime sur dix survit jusqu’à sa sortie de l’hôpital1. Dans le cas d’un arrêt cardiaque soudain (ACS), les chances de survie dépendent entièrement de ce qui se passe pendant les premières minutes suivant l’effondrement ; la probabilité diminuant d’environ 10 % pour chaque minute qui passe sans traitement efficace2.

Les arrêts cardiaques soudains sont difficiles à prévoir, les victimes ne présentant souvent aucun symptôme avant l’arrêt cardiaque. C’est pour cette raison que les scientifiques se sont concentrés sur le développement de mesures préventives autant que sur les traitements de sauvetage efficaces. Une réponse rapide grâce à une chaîne de survie optimisée : un défibrillateur externe automatisé (DEA) et la réanimation cardiopulmonaire (RCP) peuvent augmenter le taux de chances de survie. Cependant, les scientifiques cherchent d’autres moyens de détecter un ACS avant qu’il ne devienne critique.

La technologie des DAE est en constante évolution. Les défibrillateurs sont maintenant équipés d’interfaces pensées pour l’utilisateur, afin de faciliter et d’accélérer la gestion des situations de sauvetage. Mais quelles nouvelles technologies préventives pourrions-nous voir dans les années à venir ? L’accès aux défibrillateurs, en particulier dans les lieux publics, n’est pas systématique et on ne sait pas toujours où se trouve le DEA le plus proche. C’est pourquoi nous devons examiner quelles nouvelles technologies pourraient être utilisées à l’avenir pour faire face à la menace d’un ACS.

Des haut-parleurs intelligents pourraient être conçus pour détecter les ACS

Les assistants virtuels comme Alexa d’Amazon et Google Home sont de plus en plus présents dans les foyers du monde entier, et les scientifiques pensent qu’ils pourraient être utilisés pour détecter un ACS. Environ 50 % des personnes atteintes de ACS souffrent de respiration agonisante, un schéma respiratoire réflexif anormal (caractérisé par le halètement) qui se produit en réponse à des niveaux d’oxygène extrêmement bas. Les chercheurs ont émis l’hypothèse qu’un système sans contact pourrait surveiller passivement une pièce en cas de respiration agonisante et alerter toute personne à proximité pour qu’elle effectue une RCP si elle détecte des anomalies.

Moniteurs de rythme cardiaque injectables

Cela peut sembler à de la science-fiction, mais une étude en Écosse étudie actuellement la possibilité d’utiliser de minuscules moniteurs injectés sous la peau pour nous aider à découvrir de nouvelles façons de prévenir un ACS. Cette recherche novatrice vise à étudier le lien entre l’insuffisance cardiaque, l’arythmie et l’arrêt cardiaque soudain. Bon nombre des 500 000 patients souffrant d’insuffisance cardiaque au Royaume-Uni souffrent d’arythmie, un rythme cardiaque anormal : trop rapide, trop lent ou irrégulier. Les chercheurs placent de minuscules dispositifs sous la peau de 500 patients pendant deux ans, afin d’établir une carte complète du rythme cardiaque dans les hôpitaux écossais. Si la recherche identifie un lien entre l’arythmie, l’hospitalisation et les taux de mortalité, elle pourrait grandement nous aider à trouver de nouvelles façons d’intervenir avant que la santé d’un patient ne se détériore considérablement.

Scanners cardiaques d'intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est un autre domaine de la technologie qui présente un énorme potentiel d’impact sur la santé cardiaque. Des chercheurs à Londres testent actuellement les capacités d’un système d’IA pour interpréter les scanners cardiaques et signaler les signes précoces d’insuffisance cardiaque. De cette façon, les patients peuvent recevoir un traitement en temps voulu, avant que la situation ne devienne critique. Le système recevra des milliers de scanners cardiaques de patients atteints de troubles cardiaques pouvant mener à une insuffisance cardiaque, pour analyser comment ces affections évoluent. Toute tendance ou point commun identifié pourrait nous aider à prévoir quand un patient est susceptible d’avoir besoin d’un traitement.

Prochaines étapes?

Même si les progrès technologiques sont importants pour la détection et la survie à un ACS, il est également essentiel que nous sachions quoi faire lorsqu’il survient.

Chez Cardiac Science, nous pensons que n’importe qui peut sauver une vie avec les connaissances et les ressources appropriées. Testez vos compétences et découvrez des astuces pour sauver des vies avec notre jeu-questionnaire « Prêt pour le sauvetage ».

Learn more about sudden cardiac arrest and defibrillators in our Education hub

1 et 2. https://www.bhf.org.uk/what-we-do/our-research/heart-statistics – BHF Cardiovascular Disease Statistics – Fiche d’information du Royaume-Uni

Posted on January 15, 2020